L’offre de soins

 

Les Centres-Médico-Psychologiques (CMP)

Les Centres-Médico-Psychologiques (CMP) sont des structures extrahospitalières de l’EPSMDA.

Les missions

Les CMP ont une mission de prévention, d’accueil, d’orientation et de soins par le biais de consultations médico-psychologiques et sociales.

Ils offrent aux adultes, adolescents et enfants présentant des difficultés d’ordre psychologiques ou psychiatriques une aide de proximité.

Pour chaque CMP, une équipe pluridisciplinaire organise l’accueil et les soins ne nécessitant pas d’hospitalisation tels que les consultations, les soins ambulatoires, les actions de prévention et de suivi au domicile des patients ainsi que les activités à visée de réadaptation et de réinsertion.

Public concerné

Adultes, adolescents et enfants

Comment y accéder ?

La demande d’une consultation s’effectue soit à votre initiative en contactant directement la structure soit sur avis médical.

Pour trouver le CMP le plus proche de chez vous :

 

Les hôpitaux de jours pour adultes

Les hôpitaux de jour sont des structures extrahospitalières de l’EPSMDA.

Les missions

Les hôpitaux de jour ont une mission axée sur la resocialisation et l’autonomisation de la personne, par des soins et un soutien psychologique de tous les instants.

Pour chaque hôpital de jour, une équipe pluridisciplinaire assure des soins polyvalents et individualisés avec des activités médiatrices.

L'hospitalisation de jour concerne principalement des patients dont l'état de santé nécessite des soins durant la journée.

Cette alternative à l'hospitalisation complète permet de maintenir le bénéficiaire des soins dans son environnement.

Public concerné

Adultes, adolescents et enfants

Comment y accéder ?

L’Hôpital de Jour vous accueille sur avis médical

Quand ?

Les séjours peuvent être continus ou discontinus (une à plusieurs demi-journées par semaine). Le patient est hospitalisé uniquement en journée et retourne à son domicile le soir.

 

Les hôpitaux de jours pour enfants

Ce sont des structures extra hospitalières intégrées dans le Pôle Infanto-Juvénile Aisne-Nord, elles se situent sur les villes de Laon, de La Fère, d’Hirson, de St-Quentin.

Les missions

Les Hôpitaux de jour pour Enfants ont vocation d’accueillir sur un mode de prise en charge intensive mais séquentielle de jeunes enfants présentant des troubles sévères du développement. La relation à l’autre est gravement perturbée parfois de façon précoce dans les liens intra-familiaux, ces troubles ont un impact majeur sur les apprentissages et l’insertion sociale et scolaire.

Les structures sont ouvertes 5 jours/semaine du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30.

Public concerné

Elles accueillent les enfants à temps partiel, du plus jeune âge (3 ans – 3 ans ½) jusqu’à 12 ans environ.

Comment y accéder ?

Les enfants sont orientés vers les Hôpitaux de jour sur indication d’un consultant du CMP du secteur géographique.

Un premier entretien est proposé à la famille et l’enfant avec le médecin et l’équipe, qui se termine par la visite de la structure. Un second entretien est proposé à la famille en présence des référents de l’enfant où est précisée la date de la période d’observation de 2 à 3 semaines. Celle-ci peut être prolongée si cela s’avère nécessaire.

 

Les hôpitaux de jours pour adolescents

Ce sont des structures extra hospitalières intégrées dans le Pôle Infanto-Juvénile Aisne-Nord, elles se situent sur les villes de Chauny et de St-Quentin.
L’Hôpital de jour de Saint Quentin dispose de 12 places, l’Hôpital de Jour de Chauny dispose de 14 places et fonctionnent du lundi au vendredi.

Les missions

L’hôpital de jour pour adolescents permet un déploiement d’offre de soins diversifiés, souples, adaptés au rythme bien spécifique de l’adolescence, par des entretiens individuels, des groupes thérapeutiques, un accueil pendant les temps scolaires et en dehors des temps scolaires.

L’ensemble de l’équipe de soin pluridisciplinaire agit avec une proximité de terrain qui permet de soutenir au mieux l’adolescent dans son milieu ordinaire auprès des familles et des professionnels (collège, services sociaux, justice, médecin traitant), de dépister et de tenter de réguler les facteurs environnementaux inadéquats.

Public concerné

Les deux Hôpitaux de jour accueillent des adolescents de 13 à 17 ans du lundi au vendredi en temps partiel et/ou en journée complète.

Comment y accéder ?

Les adolescents sont hospitalisés sur indication d’un pédopsychiatre du CMP du secteur géographique après un ou deux entretiens médicaux de pré-admission avec la famille et/ou les représentants sociaux. Un projet de prise en charge personnalisé (tps de soins et tps scolarité) est ensuite présenté au jeune et sa famille et aux partenaires du réseau lorsque cela le justifie.

 

Les Unités de Proximité

Les Unités de Proximité sont des structures extrahospitalières de l’EPSMDA dites de proximité.

Les missions

Ces structures proposent des soins psychiatriques pour les personnes nécessitant une prise en charge et une surveillance 24h sur 24h. Ces unités admettent des patients en hospitalisation libre qui ont gardé leur autonomie. Une équipe pluridisciplinaire assure des soins polyvalents et individualisés avec des activités médiatrices.

Ces structures peuvent être situées dans un centre hospitalier général.

Public concerné

Adultes

Comment y accéder ?

L’unité de proximité vous accueille sur avis médical

 

Le Centre d'Activité Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP)

Les Centres d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel sont des structures extrahospitalières de l’EPSMDA.

Les missions

Les C.AT.T.P sont avant tout des lieux d’accueil et d’écoute favorisant un soutien psychologique. Les soins sont axés sur un ensemble de médiations thérapeutiques (atelier poterie, peinture, jardinage, bois, …) visant la resocialisation et l’autonomisation de la personne, une éducation ou rééducation.

Un plan de soins personnalisé est établi avec le patient, guidé par les indications médicales ou celles de l’équipe soignante. Un contrat de soins individuel et évolutif est passé avec le patient qui s’engage à participer à un ensemble d’activités thérapeutiques de son choix.

Cette continuité des soins favorise le maintien à domicile et évite les ré-hospitalisations.

Public concerné

Adultes

Comment y accéder ?

Le CATTP vous accueille sur avis médical.

 

L’unité thérapeutique de Soissons

L’unité thérapeutique Edouard Toulouse est une structure extrahospitalière de l’EPSMDA.
Située en ville de Soissons, il s’agit d’une unité d’hospitalisation à temps complet intersectorielle extrahospitalière. Sa capacité d’accueil est de 21 lits.

Les missions

L’UT de Soissons a pour mission l’accompagnement de patients stabilisés dans un processus de réhabilitation psychosociale. La prise en charge pluri-professionnelle s’organise autour d’un projet de soins individualisé en fonction des attentes et besoins des patients.

Des bilans cognitifs (neurocognitif et cognition sociale) et d’autoévaluation sont réalisés à l’arrivée des patients dans le service. Ces bilans permettent d’évaluer leurs fonctions exécutives, mnésiques, leurs interactions sociales et leurs capacités d’autonomie afin de définir un programme de soins spécifique.

Des outils de réhabilitation psychosociale tels que la remédiation cognitive, l’éducation thérapeutique, les activités thérapeutiques sont alors mises en place pour restaurer certaines capacités permettant de retrouver une autonomie.

Un travail de liaison avec les partenaires médico-sociaux pour faciliter leur insertion en milieu ordinaire complète le processus de réhabilitation.

Public concerné

L’unité accueille des patients adultes en soins libres.

Comment y accéder ?

Les patients sont le plus souvent originaires des autres services de l’epsmdA après une période d’hospitalisation, sur indication médicale dans le cadre d’un parcours de soin.

 

Le Centre Psychiatrie d’Accueil et d’Orientation (CPAO)

Le CPAO est situé sur le site de l’EPSMDA à Prémontré.

Les missions

Le CPAO a pour mission l’accueil 24h sur 24h de personnes manifestant des troubles psychiatriques nécessitant une prise en charge en urgence. Cette unité reçoit les patients pour consultation psychiatrique urgente, évaluation des besoins de soins, et hospitalisation, si nécessaire, dans l’unité de soins adaptée, sur indication du psychiatre présent.

Il dispose de 5 lits d’hospitalisation temporaire permettant une période d’évaluation clinique et de soins afin de préparer une orientation adéquate selon les situations rencontrées.

Chacune des hospitalisations est réalisée en respectant le cadre réglementaire du Code de Santé Publique.

Public concerné

Toute personne présentant des troubles psychiatriques nécessitant une prise en charge urgente.

Comment y accéder ?

Sur indication médicale, en provenance des services d’urgence des hôpitaux généraux, des cabinets de médecine de ville, d’autres structures de soins.

 

Le service de Psychogériatrie

Le service de psychogériatrie est situé sur le site de l’EPSMDA à Prémontré. Sa capacité d’accueil est de 18 lits en hospitalisation complète.

Les missions

Le service de PSYCHOGERIATRIE de l’EPSMD de l’AISNE est une structure intersectorielle d’hospitalisation programmée, à compétence départementale dont la vocation est d’assurer la réponse aux besoins dans le domaine de la psychogériatrie.

L’unité accueille des personnes présentant :

  • Des troubles psycho comportementaux en rapport avec des maladies neurodégénératives,
  • Des états dépressifs majeurs et/ou délirants chez les sujets âgés sans antécédent psychiatrique

L’hospitalisation comporte un temps d’évaluation clinique, de diagnostic conforté par des tests neuropsychologiques et l’imagerie cérébrale, la mise en place ou l’adaptation d’un traitement spécifique et une orientation au décours des soins.

La durée de séjour est en moyenne d’un mois, période à l’issue de laquelle le patient réintègre son domicile avec la possibilité de mise en place d’aides, l’admission en EHPAD, retour dans l’EHPAD d’où il provient ou orientation SSR

L’équipe de liaison

L’équipe de liaison assure des consultations médicales au sein d’EHPAD et des consultations spécialisées pour diagnostic et avis thérapeutiques sont réalisées au sein de l’unité mais aussi sur des lieux de consultations à l’AMSAM de SOISSONS et BRISSET à HIRSON.

L’infirmière de liaison

L’infirmière de liaison intervient régulièrement dans les différentes EHPAD du Département, ainsi que l’assistante sociale. Ces personnes déférentes contribuent à accompagner les patients, lors de leur admission en EHPAD, à assurer le suivi des personnes sorties de l’unité, à participer à l’évaluation des nouveaux cas signalés et à faciliter les liens entre nos institutions.

Public concerné

Personnes âgées de plus de 65 ans en provenance du domicile, d’EHPAD, SSR sans antécédents psychiatrique.

 

L’unité « L’Accueil »

L’unité « L’Accueil » est située sur le site de l’EPSMDA à Prémontré. L’Accueil est une unité d’hospitalisation à temps plein d’une capacité de 27 lits.

Les missions

Elle assure les hospitalisations de patients pour des moyens et longs séjours avec une prise en charge spécifique correspondant à leur pathologie et leur dépendance.

Sa vocation est aussi d'accompagner les patients dans la réalisation de leur projet de soin individualisé, ceci en étroite collaboration avec les différentes structures sectorielles et intersectorielles mais aussi d'autres partenaires sanitaires et sociaux.

Public concerné

Adultes habitants les cantons de Laon, Chauny et Hirson.


 

L’unité « La Verrerie »

L’unité « La Verrerie » est située sur le site de l’EPSMDA à Prémontré. La Verrerie est une unité d’hospitalisation à temps plein d’une capacité de 25 lits.

Les missions

Les soins s’appuient sur les entretiens individuels (médicaux, psychologiques et infirmiers) la participation, selon l'état clinique du patient, à des activités thérapeutiques et l'administration de traitements médicamenteux adaptés.

En dehors des soins quotidiens individualisés prodigués par les équipes médicale et paramédicale, la coordination est assurée par un staff le matin, et, par une réunion pluridisciplinaire hebdomadaire. Un suivi social est instauré, quand cela est nécessaire, dès la période de présence du patient au sein de l'unité. A sa sortie, ce suivi sera assuré par l’assistante sociale du secteur concerné.

Cette unité travaille en collaboration étroite avec les équipes des secteurs de psychiatrie de Laon- Chauny-Hirson qui pourront assurer le suivi du patient dès sa sortie de l'unité. Le patient pourra bénéficier de l’offre de soins en ambulatoire proposée sur le pôle.


 

L’Unité « Saint Jean »

L’unité « Saint Jean » est située sur le site de l’EPSMDA à Prémontré. Il s’agit d’une unité d’hospitalisation à Temps complet. Sa capacité d’accueil est de 20 lits.

Les missions

Sa mission est de recevoir des personnes atteintes de pathologies psychiatriques qui impactent leurs capacités à se réinsérer professionnellement et socialement. Les patients hospitalisés au sein de l’unité Tosquelles bénéficient d’une évaluation, d’une prise en charge et d’un accompagnement pour la construction d’un projet individualisé de réhabilitation psychosociale.

Public concerné

L’unité accueille des patients dont les capacités d’autonomie sont altérées par des troubles psychiatriques et qui nécessitent la mise en place d’un projet de soins individualisé incluant un projet de réhabilitation psychosociale.


 

Les Unités d’Accueil Spécialisées (UAS)

Les unités d’accueil spécialisées (UAS) sont situées sur le site de l’EPSMDA à Prémontré.

Les missions

Les 4 UAS sont un lieu de soins psychiatriques, intersectoriel, qui a pour mission d’accueillir des patients souffrant de pathologies psychotiques chroniques, pour la plupart déficitaires et polyhandicapés, de troubles envahissants du développement et des patients souffrant de maladies dégénératives de type démence et dont les troubles du comportement non stabilisés ou en cours de stabilisation ne permettent pas leur accueil dans des structures autres que la psychiatrie.

Les missions principales :

  • Le maintien et l’évolution des acquis et des capacités pour préserver et promouvoir l’autonomie du patient dans les gestes de la vie quotidienne
  • Le développement de la vie sociale du patient, tant à l’intérieur de l’unité qu’à l’extérieur, situant la personne comme un sujet communicant
  • Les projets de sortie sur d’autres structures d’accueil. (A.F.T, F.A.M, M.A.S, EHPAD)
  • Accueil de personnes provenant de F.A.M, M.A.S, ou domicile pour diagnostic, avis thérapeutiques, réajustement de traitement (hospitalisations programmées et retour sur la structure d’origine après stabilisation)
  • Consultations médicales de suivi au sein de l’EPSMD pour les patients au décours de l’hospitalisation

Public concerné

Personnes âgées de plus de 18 ans en provenance de services de psychiatrie adultes hospitalisées au long court, de FAM, de MAS ou du domicile


 

L’unité « la NEF »

L’unité « la NEF » est située sur le site de l’EPSMD à Prémontré. Il s’agit d’une unité d’admission de psychiatrie active. Sa capacité d’accueil est de 26 lits

Les missions

La NEF a pour vocation de prendre en charge une population mixte, pour des patients hospitalisés en soins libres (SL) ou sous contraintes (SDRE, SPI, SDT, SDTU), au regard de la loi du 5 juillet 2011.

Cette Unité d'hospitalisation temps plein permet la prise en charge du patient dans la phase aiguë de sa maladie dès l’apparition des troubles psychologiques ou psychiatriques majeurs.

A partir du projet de soins individualisé, la prise en charge sera assurée par l’équipe pluridisciplinaire : psychiatres, infirmiers, assistantes sociales…

Public concerné

Adultes habitants des secteurs de Soissons et Château-Thierry.

Comment y accéder ?

Le médecin généraliste est l’interlocuteur de 1er niveau, l’indication d’une hospitalisation peut être posée par un psychiatre consulté aux CMP : château Thierry, Soissons ou Villers Cotterêt.

Dans les SAU des CH de Soissons et Château Thierry, les médecins urgentistes ou les psychiatres qui assurent la psychiatrie de liaison adressent également des patients à la NEF.

L’orientation à la NEF est également possible après un séjour dans une Unité de Proximité (Soissons Villiers Saint Denis).


 

L’unité « les Tilleuls »

L’unité « les Tilleuls » est située sur le site de l’EPSMD à Prémontré. Il s’agit d’une unité de soins de moyen et long séjour. Sa capacité d’accueil est de 25 lits.

Les missions

Cette unité spécifique a en charge des patients souffrant de psychoses chroniques, déficiences intellectuelles, troubles cognitifs….

L’équipe paramédicale, outre les soins courants, anime diverses activités permettant aux patients de maintenir leur autonomie et, pour d'autres, d'engager un travail de réhabilitation psychosociale. Ces activités se déroulent au sein du service ou dans la mesure du possible à l'extérieur de l'unité.

L’équipe paramédicale est complétée par une Assistante Sociale, une psychologue, une éducatrice.

La prise en charge médicale est assurée par les psychiatres.

Public concerné

Adultes des secteurs de Château-Thierry et Soissons qui ont bénéficié d’une prise en charge de long cours.


 

L’unité d’hospitalisation pour enfants « Pavillon Bleu »

Le Pavillon Bleu est une unité intersectorielle de Pédopsychiatrie intégré dans le Pôle Infanto-Juvénile Aisne Nord représentant le secteur de Laon / Chauny / Hirson ainsi que le secteur de Saint-Quentin.

Il s’agit d’une unité d’hospitalisation temps plein de 12 lits situé sur le site de Prémontré. Elle fonctionne en internat de semaine du lundi au vendredi et a vocation de répondre aux besoins départementaux.

Les hospitalisations correspondent davantage à une période de rupture, d’observation clinique, de réajustement thérapeutique.

L’équipe pluri-professionnelle propose un cadre de soin structurant tout en préservant les liens familiaux, sociaux des patients et la pluralité des situations (dedans/dehors – à l’hôpital /à la maison).

Les missions

L’unité répond aux exigences du service public de psychiatrie infantile et à ce titre, elle assure la prise en charge des enfants jusque 12 ans présentant des pathologies psychiques et mentales diverses.

Le cadre thérapeutique offre la possibilité de prise de distance entre l’enfant et son environnement pour un temps de crise. Il permet une évaluation de la situation ainsi qu’une redéfinition du projet thérapeutique, à court et moyen terme, en partenariat avec les familles et tous les référents sociaux et médicaux concernés.

Les hospitalisations sont de courtes durées afin de préserver l’inscription et les repères de l’enfant dans son milieu d’origine.

Public concerné

L’unité accueille des enfants jusque l’âge de 12 ans.

Comment y accéder ?

Les admissions se font essentiellement via la Pédopsychiatrie de secteur (CMP).

Les demandes d’hospitalisation peuvent venir des services de Pédiatrie du département, des Hôpitaux de Jour pour Enfants, des parents.

Il s’agit plus fréquemment d’une hospitalisation programmée.


 

L’unité d’hospitalisation pour adolescents « Pavillon Vert »

Le Pavillon Vert est une unité intersectorielle de Pédopsychiatrie intégré dans le Pôle Infanto-Juvénile Aisne-Nord représentant le secteur de Laon / Chauny / Hirson ainsi que le secteur de Saint-Quentin.

Elle est située sur le site de Prémontré et accueille en hospitalisation complète des adolescents provenant de l’ensemble du département et ceux limitrophes. La capacité d’accueil est de 12 lits pour une population mixte.

Les missions

La psychopathologie va de l’état aigu (troubles des conduites et du comportement, tentative d’autolyse, fugue, violence, conduites addictives …) à l’état de constitution plus progressive (repli sur soi, phobies, psychoses infantiles, etc.).

Public concerné

L’unité accueille des adolescents jusque l’âge de 16 ans.

Comment y accéder ?

Les demandes d’hospitalisation peuvent venir de la Pédopsychiatrie de secteur (CMP), des services de Pédiatrie du département, des Hôpitaux de Jour pour Adolescents, des parents, des services judiciaires de protection des mineurs.

Quand la nécessité du soin le nécessite, la demande peut également venir du travail en réseau (champ pédagogique, champ social, champ judiciaire, champ médico-social). Mais le passage par une consultation de secteur ou par une consultation de psychiatrie de liaison en pédiatrie est en général préconisé.

Les admissions se font 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

En hospitalisation programmée, elles font suite à une consultation préalable avec le médecin de l’unité et l’équipe pluridisciplinaire.


 

L’unité de Soins Intensifs en Psychiatrie (U.S.I.P.)

L’USIP est située sur le site de l’EPSMDA à Prémontré. Sa capacité d’accueil est de 20 lits.

Missions de l’unité

L’USIP est une unité de soins sécurisée, intersectorielle, de psychiatrie adulte conçue pour accueillir des patients présentant des troubles psychiatriques aigus.

Chacune des hospitalisations est réalisée uniquement dans le cadre d’une mesure de soins sous contrainte, dans le respect de la loi du 5 juillet 2011.

Ce service se donne pour mission de prendre en charge des personnes présentant des troubles psychiatriques, des troubles majeurs du comportement, voir potentiellement dangereux pour eux-mêmes ou autrui, ne pouvant être pris en charge dans les unités de psychiatrie générale.

Elle permet aussi d’offrir un espace de soins contenant qui autorise l’expression de la souffrance tout en garantissant la sécurité des patients et des personnels.

Public

Adultes, mineurs (dans le cadre d’une OPP), de sexe masculin.

Personnes orientées par leur médecin traitant, psychiatres, ou les urgences des hôpitaux généraux du département.

Patients orientés par les unités d’hospitalisation en psychiatrie de l’Établissement ou d’autres EPSM.

Des détenus ou prévenus en souffrance psychique relevant de l’article D 398 du code pénal en raison des troubles aigus du comportement qui rendent impossible (ou dangereux) le maintien en centre pénitentiaire.

Comment y accéder ?

Sur indication médicale, après consultation au CPAO, ou directement dans l’unité selon le contexte de l’hospitalisation.

 

L’Unité sanitaire de Château-Thierry

L’UMPA est une structure de soins ambulatoires implantée au sein du Centre Pénitentiaire de Château Thierry.

Missions

L’organisation des soins repose sur deux dispositifs, l’un pour les soins somatiques dont l’équipe de soin est sous la responsabilité du Centre Hospitalier de Château Thierry, le second pour les soins psychiatriques sous la responsabilité de l’EPSMDA.

Les missions de l’unité sanitaire sont celles définies par la loi 18 janvier 1994 et reprises par la circulaire interministérielle du 19 décembre 2017relative au guide méthodologique sur la prise en charge sanitaire des personnes placées sous-main de justice :

  • Le dispositif de soins somatique assure les consultations de médecine générale et de spécialités, de repérage des besoins, des actions de prévention et d’éducation pour la santé.
  • Le dispositif de soins psychiatriques assure l’ensemble des activités de consultations, d’entretiens, et d’activités thérapeutiques de groupe, pour le repérage et la prise en charge des troubles psychiatriques, la prise en charge en addictologie.
  • L’organisation d’une continuité de soin à la sortie de détention.

Les prises en charge somatiques et psychiatriques sont assurées conjointement par les infirmiers du CH de Château-Thierry et de l’EPSMDA.

Public concerné

Cette prise en charge est accessible à toute personne incarcérée.

Une évaluation des besoins des personnes est réalisée par l’UCSA lors de chaque incarcération.


 

L’Unité sanitaire de Laon

L’UCSA est une structure de soins ambulatoires implantée au sein du Centre Pénitentiaire de Laon.

Missions

L’organisation des soins repose sur deux dispositifs, l’un pour les soins somatiques dont l’équipe de soin est sous la responsabilité du Centre Hospitalier de Laon, le second pour les soins psychiatriques sous la responsabilité de l’EPSMDA.

Les missions de l’unité sanitaire sont celles définies par la loi 18 janvier 1994 et reprises par la circulaire interministérielle du 19 décembre 2017relative au guide méthodologique sur la prise en charge sanitaire des personnes placées sous-main de justice :

  • Le dispositif de soins somatique assure les consultations de médecine générale et de spécialités, de repérage des besoins, des actions de prévention et d’éducation pour la santé, la prise en charge en addictologie
  • Le dispositif de soins psychiatriques assure l’ensemble des activités de consultations, d’entretiens, et d’activités thérapeutiques de groupe (Centre d’activités thérapeutiques à Temps Partiel) pour le repérage et la prise en charge des troubles psychiatriques.
  • L’organisation d’une continuité de soin à la sortie de détention.

Public concerné

Cette prise en charge est accessible à toute personne incarcérée.

Une évaluation des besoins des personnes est réalisée par l’UCSA lors de chaque incarcération.

L’organisation des soins repose sur deux dispositifs, l’un pour les soins somatiques dont l’équipe de soin est sous la responsabilité du Centre Hospitalier de Laon, le second pour les soins psychiatriques sous la responsabilité de l’EPSMDA.

 

L’Accueil Familial Thérapeutique (AFT)

L'accueil familial thérapeutique est une alternative à l’hospitalisation

Le service d’Accueil Familial Thérapeutique pour adultes, enfants et adolescents a pour objectif de favoriser la réadaptation du malade et de faciliter, lorsque cela est possible, sa réinsertion.  L’accueil s’effectue à court, moyen ou long terme. Il peut s’effectuer de façon continue ou de façon intermittente.

L’AFT pour enfants et adolescents constitue une prise en charge complémentaire et non substitutive de celle exercée dans la famille détentrice de l’autorité parentale ou dans son lieu de vie d’origine.

Les accueillants familiaux sont liés à l’EPSMD de l’Aisne par un contrat de travail.

Public concerné

Adultes, adolescents ou enfants

Comment y accéder ?

L’AFT est accessible sur avis médicale

 

Les Résidences Associatives Communautaires (R.A.C)

Les Résidences Associatives Communautaires (RAC) accueillent des patients sortis d’hospitalisation, en voie de réinsertion, et suivis en soins ambulatoires au Centre Médico Psychologique (CMP) et en Visites A Domicile (VAD). Les patients sont résidents de ces RAC, gérés par l’association APRES, et pour lesquels ils payent un loyer.